Effets d'un programme d'entraînement locomoteur de 6 semaines avec exosquelette robotisé offert à des personnes ayant une lésion complète de la moelle épinière et utilisant un fauteuil roulant comme principal mode de locomotion : une étude de faisabilité liée à la rédaction d'une demande de financement

 

Dany Gagnon

Institut de réadaptation Gingras-Lindsay-de-Montréal

 

Domaine : appareil locomoteur et arthrite

Consortium pour le développement de la recherche en traumatologie - volet 2

Concours 2015-2016

Plusieurs personnes ayant une lésion médullaire (LM) utilisent un fauteuil roulant motorisé ou manuel comme principal mode de mobilité. Ce mode de locomotion entraîne souvent un mode de vie sédentaire et une apparition de problèmes de santé secondaires et complexes. Entre autres, les problématiques musculosquelettiques, métaboliques et cardio-respiratoires s'avèrent importantes. Pour les prévenir, l'entraînement locomoteur avec un système d'exosquelette robotisé pour la marche représente une alternative thérapeutique prometteuse. Ce système permet d'augmenter la mise en charge aux membres inférieurs et le niveau d'activité physique. Peu d'études se sont intéressées au système d'exosquelette robotisé de marche ou à son efficacité potentielle. Cette étude de faisabilité vise à 1) quantifier les exigences physiques durant le programme d'entraînement locomoteur avec un système de exosquelette robotisé pour cibler les meilleurs paramètres permettant de calibrer l'intensité des efforts et conduire à des effets d'entraînement et 2) mesurer ses effets immédiats sur la santé musculosquelettique, la santé métabolique et cardiorespiratoire, et la santé biopsychosociale. Cinq adultes ayant une LM complète et qui utilisent un fauteuil roulant complèteront un programme supervisé d'entraînement locomoteur avec un système d'exosquelette robotisé de six semaines (3 fois/semaine).

Des mesures de résultats cliniques et de laboratoire, prises avant et après le programme d'entraînement locomoteur, caractériseront la capacité de marcher avec le système d'exosquelette, la santé musculosquelettique, métabolique, cardiorespiratoire et biopsychologique, ainsi que la satisfaction avec la technologie et le programme d'entraînement. Des statistiques descriptives décriront les caractéristiques des participants et les principales mesures de résultats recueillies avant et après le programme d'entraînement. Un pourcentage de variation supérieure à 10% suggérera que le programme proposé est susceptible d'être une intervention efficace en réadaptation. Ces nouvelles preuves représentent une première étape vers le développement d'un essai clinique randomisé de grande envergure.