Corrélation entre l'IRM fonctionnelle à l'état de repos et l'Imagerie par Tenseur de diffusion chez les Traumatisés cranio-cérébraux légers

 

Raquel del Carpio

Centre universitaire de santé McGill (CUSM)

 

Domaine : Neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme : Recherches en radiologie

Concours 2016-2017

Le traumatisme cranio-cérébral (TCC) est le trouble neurologique le plus prévalent en Amérique du Nord. 75-85 % des TCC sont classifiés comme légers et la plupart de ces individus récupèrent de leurs symptômes cognitifs et physiques dans les 3 mois suivant le trauma. Cependant, chez 15-30% de ces patients, des troubles cognitifs, émotionnels et fonctionnels persistent.  A cause de la prévalence élevée des TCC légers dans la population, ce dernier groupe pose un défi de taille en ce qui a trait au diagnostic, au pronostic et aux traitements. Malgré la présence de symptômes post-commotionnels, le cerveau de ces individus apparait normal aux examens conventionnels d'imagerie tels la scanographie cérébrale et la résonance magnétique et la présence de lésions axonales diffuses passe souvent inaperçue.

Les outils diagnostics et pronostics visant à évaluer les facteurs de risques chez ces patients sont ainsi très limités et il y a un grand besoin de recherche utilisant des techniques d'imagerie de pointe qui permettraient de dessiner un portrait fidèle des TCC légers. La résonance magnétique fonctionnelle  prise à l'état de repos est un outil qui peut caractériser les interactions intra- et inter- réseaux dans le cerveau. Une autre approche est l'imagerie par diffusion tensorielle qui est utilisée dans l'évaluation de l'intégrité de la matière blanche cérébrale. Ces techniques pourraient potentiellement fournir des informations additionnelles en ce qui concerne l'importance du dommage cérébral chez les TCC légers et aider les cliniciens à prédire les effets à long-terme de ce type d'atteinte chez ce groupe de patients.