Comprendre la physiologie du vieillissement par la modélisation longitudinale des changements dans les réseaux de biomarqueurs chez l'humain

 

Alan Cohen

Université de Sherbrooke

 

Domaine : Vieillissement

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2012-2013

Les mécanismes responsables du vieillissement ne sont toujours pas clairs pour les chercheurs. La plupart des théories mises de l'avant pour expliquer ce phénomène ne sont pas assez soutenues par les preuves. Il semble que le vieillissement ne découle pas d'un seul processus mais plutôt d'une dérégulation de plusieurs processus biologiques. Celle-ci résulterait de la difficulté à maintenir les systèmes complexes essentiels au fonctionnement normal de l'organisme, impliquant une grande quantité de molécules intégrées à un réseau de régulation précis. Bien que cette idée puisse expliquer le processus du vieillissement, l'énorme quantité de molécules et d'interactions entre celles-ci, ainsi que l'étendue de l'échelle de temps, rendent les approches expérimentales infaisables, si bien que personne n'a encore testé cette hypothèse du vieillissement en tant que « dérégulation ». Une nouvelle approche intégrant simultanément des informations sur plusieurs molécules, leurs changements à travers le temps et leurs interactions réciproques est indispensable.

Le programme de recherche proposé, le premier de ce type, utilise trois banques de données constituées de collectes à long terme de centaines de tests sanguins et de mesures cliniques, une ressource unique permettant de tester si les résultats peuvent être généralisés à différentes populations. De nouvelles approches statistiques seront appliquées pour notamment simplifier plusieurs mesures en quelques-unes, détecter de faibles signaux à travers le bruit, et évaluer les effets causaux à travers les années. Des études préliminaires ont identifié plusieurs nouvelles voies impliquées dans le vieillissement, appuyant l'hypothèse de la dérégulation. Le projet apportera des tests plus approfondis sur cette hypothèse, en identifiant quelles voies sont impliquées et de quelle façon. Ces résultats permettront de développer des outils cliniques de mesure du vieillissement, d'en identifier les déterminants sociaux, et d'avancer la recherche fondamentale sur les maladies chroniques.