Communication extracellulaire dans les systèmes reproducteurs mâles et femelles

 

Clémence Belleannée

Centre de recherche du CHU de Québec - Centre hospitalier universitaire de Québec (CHUQ)

 

Domaine : santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2016-2017

Au Canada, les problèmes d'infertilité touchent 10% des couples souhaitant avoir des enfants. En dépit des tests pratiqués dans les cliniques, près d'un tiers des cas d'infertilité ont une origine inexpliquée. De plus, malgré l'accessibilité aux techniques de procréation médicalement assistées, leurs conséquences à long terme sur la santé des enfants fait l'objet de nombreux débats. Dans ce contexte, mon programme étudie les mécanismes fondamentaux contrôlant la physiologie des systèmes reproducteurs pour améliorer les tests diagnostics et les traitements offerts aux couples infertiles.

Les cellules des systèmes reproducteurs ont développé des moyens de communiquer entre elles pour contrôler l'environnement des gamètes et optimiser les chances de fécondation. Les vésicules membranaires libérées par ces cellules dans les fluides biologiques sont des vecteurs de communication importants dans la régulation des systèmes biologiques. Mon laboratoire étudie le rôle des vésicules extracellulaires du système reproducteur masculin dans le transport d'information sous forme de molécules appelées microARNs, et dans la régulation de fonctions cellulaires importantes pour le contrôle de la fertilité. D'autre part, ces facteurs sont présents dans l'éjaculat et peuvent induire une réponse immunitaire lorsqu'ils entrent en contact avec le système reproducteur féminin.

Cette régulation contrôlée assure la protection du système reproducteur féminin contre les pathogènes ou virus tout en permettant la traversée des spermatozoïdes jusqu'à l'ovule, favorisant ainsi la fécondation. Grâce à des approches sur des modèles murins ainsi qu'à partir d'échantillons cliniques et de modèles tissulaires, une partie de mon programme étudie ainsi l'implication des microARNs et vésicules extracellulaires dans la maturation et la protection des spermatozoïdes contre le système immunitaire.

Les recherches réalisées dans mon programme de recherche aideront l'avancée des connaissances fondamentales et appliquées en reproduction pour mieux diagnostiquer/traiter les problèmes d'infertilité.