Caractérisation fonctionnelle des régulateurs épigénétiques et de leurs rôles dans des modèles de cancer

 

Jean-Philippe Lambert

Centre hospitalier universitaire de Québec [CHUQ]

 

Domaine : cancer

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2018-2019

Pour fonctionner, les cellules doivent intégrer de nombreux signaux de façon coordonnée. Un grand nombre de ces signaux sont générés par des protéines, des biomolécules impliquées dans pratiquement tous les processus cellulaires. Pour comprendre les organismes vivants, il est donc essentiel d'examiner les protéines. Mon programme de recherche est centré sur l'étude d'un signal cellulaire qui est toujours mal compris, soit l'acétylation des lysines. L'acétylation des lysines affecte de nombreux processus cellulaires comme l'association entre plusieurs protéines et l'ADN ainsi que plusieurs interactions entre protéines elles-mêmes. Les bromodomains sont un domaine de protéine (ou une partie) trouvé dans plus de 40 protéines humaines, qui forment une cavité profonde dans les protéines (comme une serrure), qui est essentielle pour la liaison avec une autre protéine avec des lysines acétylées (qui agirait comme une clé dans cette analogie).

L'objectif primordial de mon programme de recherche est de définir la spécificité des bromodomains pour les protéines acétylées de la même manière qu'un serrurier voudrait cataloguer ses paires de clés et de serrures. Pour atteindre cet objectif, j'utilise l'expertise que j'ai acquise au cours de mes études pour définir le rôle que joue l'acétylation des lysines dans les cellules humaines en mettant l'accent sur les protéines contenant des bromodomains. Au cours des prochaines années, je vais concentrer mon travail sur le cancer du sein, le cancer le plus courant au Canada pour lequel de nombreux besoins cliniques existent toujours, afin d'identifier de nouvelles possibilités de traitement et d'étudier l'efficacité des réactifs émergents affectant les bromodomains.