Atteintes de la coiffe des rotateurs : déficits moteurs et réadaptation

 

Jean-Sébastien Roy

Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale de l'IRDPQ (CIRRIS)

 

Domaine : Appareil locomoteur et arthrite

Programme chercheurs boursiers - Junior 1

Concours 2012-2013

Le syndrome d'abutement de l'épaule (SAE) est défini comme une compression mécanique des tendons de la coiffe des rotateurs durant l'élévation du bras. La présence de déficits de mouvement à l'épaule serait l'une des causes principales du SAE. Mon programme de recherche vise l'amélioration de l'évaluation et des interventions pour les personnes souffrant d'un SAE en permettant une meilleure compréhension des déficits de mouvement qui y sont associés. Un premier projet évaluera l'influence du système nerveux central dans la présence de déficits de mouvement chez 20 sujets souffrant d'un SAE et 20 sujets sains, en utilisant la stimulation magnétique transcranienne.

La stimulation magnétique transcranienne consiste à stimuler les parties du cerveau impliquées dans le contrôle du mouvement. Ainsi, nous pourrons déterminer s'il y a une différence entre les groupes dans l'organisation du cerveau pour un muscle donné. Un deuxième projet établira si une mesure échographique de la distance entre deux os à l'épaule (distance acromiohumérale) permet de prédire l'efficacité des interventions.

La mesure échographique et le niveau d'incapacité seront mesurés chez 66 sujets présentant un SAE avant et à la suite d'un programme de réadaptation. Nous déterminerons par la suite si la mesure échographique pré-traitement permet de prédire l'amélioration fonctionnelle. Le dernier projet comparera deux types d'intervention de réadaptation (entrainement moteur et intervention conventionnelle) afin de déterminer laquelle de ces interventions est la plus efficace pour améliorer le niveau fonctionnel.

Ainsi, 56 sujets présentant un SAE seront assignés à l'un des deux programmes de réadaptation. Le niveau d'incapacité sera mesuré avant et à la suite du programme. Au terme de ces projets, nous aurons des solutions concrètes à proposer aux cliniciens afin d'améliorer l'évaluation et les interventions.