Approches clinicopathologiques et précliniques au développement de traitements pour les maladies neurodégénératives

 

Frédéric Calon

Centre hospitalier universitaire de Québec [CHUQ]

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Chercheurs-boursiers de mérite

Concours 2018-2019

Je suis biochimiste et pharmacien de formation. Mon équipe de recherche travaille au développement de traitements pour les maladies du cerveau, en particulier les maladies neurodégénératives, qui touchent plus de 500 000 Canadiens. Mon équipe utilise des approches de recherche variées et nous ciblons particulièrement la maladie d'Alzheimer (MA), la maladie de Parkinson (MP) et / ou le tremblement essentiel (ET). Je reçois des courriels chaque semaine de patients anxieux de voir nos efforts mener à des essais cliniques. A titre d'exemple, nous avons montré que les acides gras oméga-3 peuvent exercer des effets protecteurs dans des modèles animaux de la MA et la MP. L'impact pour nous tous est évident puisque que les oméga-3 se retrouvent dans la nourriture que nous mangeons. De plus, une personne sur trois achète régulièrement des suppléments d'oméga-3. Ainsi, j'ai récemment fondé un laboratoire international avec une collaboratrice en France pour étudier davantage les liens entre la nutrition et la fonction cérébrale.

Au cours des prochaines années, mon équipe va d'abord continuer d'étudier ce qui fait défaut directement dans le cerveau des patients malades qui ont fait don de leur cerveau à leur décès. Ensuite, nous allons développer de nouveaux modèles animaux ou utiliser ceux qui sont déjà disponibles pour concevoir et tester de nouvelles formulations de médicaments. Enfin, puisque la  grande majorité des nouveaux médicaments ne parviennent pas au cerveau pour traiter ces maladies, je cherche à développer de nouvelles stratégies pour les transporter là où ils peuvent agir dans le cerveau. En conclusion, le but ultime de mon travail est d'accélérer le transfert des connaissances des neurosciences fondamentales à des applications cliniques pour les maladies du cerveau les plus dévastatrices.