Apport des patients ressources accompagnateurs dans le suivi des patients ayant bénéficié de réimplantation micro-chirurgicale d'urgence du membre supérieur : un essai pragmatique randomisé

 

Marie-Pascal Annie Pomey

Centre hospitalier de l'Université de Montréal [CHUM]

 

Domaine : appareil locomoteur et arthrite

Programme Consortium pour le développement de la recherche en traumatologie - Volet 1

Concours 2018-2019

Introduction : Le Centre d'expertise en réimplantation ou revascularisation microchirurgicale d'urgence (CEVARMU) est le seul centre en réimplantation du membre supérieur au Québec. Son mandat est d'offrir des soins spécialisés aux victimes d'amputation traumatique du membre supérieur nécessitant une réimplantation microchirurgicale d'urgence. Un patient ressource accompagnateur (PRA) est un patient du CEVARMU qui a terminé son processus de réadaptation et qui accompagne et soutient des patients dans leur propre processus de soins. L'objectif du projet proposé est d'évaluer l'efficacité du Programme de patient-ressource- accompagnateur chez des victimes d'amputation traumatique du membre supérieur traitées au CEVARMU.

Méthodologie : Un essai pragmatique randomisé est proposé. Nous testerons l'efficacité en contexte réel et la randomisation sera stratifiée en fonction de la présence ou de l'absence d'assurance invalidité pour la période des soins post-réimplantation auprès de 116 victimes d'amputation traumatique sur une période de deux ans et demi.  Sachant que 40% des patients sont couverts par ce type d'assurance, nous aurons 46 patients couverts et 70 non couverts dont la moitié dans chaque groupe bénéficiera de rencontres avec un PRA et également de soins réguliers et l'autre moitié de soins réguliers seulement. Les rencontres avec le PRA auront lieu durant l'hospitalisation, à 8 semaines et à 6 mois suivant la chirurgie de réimplantation. Notre mesure principale portera sur la perception du handicap évalué par le Questionnaire DASH (Disabilities Arm Shoulder Hand) à laquelle nous associerons des mesures fonctionnelles, la douleur, la dépression, l'anxiété et la qualité de vie et une étude coût-utilité. Ces mesures se tiendront lors de l'hospitalisation, à 8 semaines, à 6 mois suivant la chirurgie.

Résultats escomptés : En intégrant les savoirs expérientiels d'anciens patients, il est escompté que le Programme de patient-ressource-accompagnateur améliore de manière significative les conditions de vie des victimes d'amputation traumatique au Québec.