Visualiser les mécanismes moléculaires des protéines membranaires dans la santé et la maladie

 

Rikard Blunck

Université de Montréal

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme chercheurs - Senior

Concours 2017-2018

L'activité neuronale et le rythme cardiaque sont tous deux basés sur des signaux électriques (potentiels d'action) dans la paroi cellulaire des neurones et des tissus cardiaques, respectivement. Les petites protéines dans la paroi cellulaire, les « canaux ioniques », génèrent les signaux électriques en laissant des ions sodium, de calcium et de potassium entrent ou quittent les cellules sélectivement et minuté précisément. Les mutations dans ces canaux ioniques sont la base de nombreuses maladies neurologiques et cardiaques héréditaires.

Mon laboratoire utilise des techniques de fluorescence de pointe pour visualiser le mouvement des canaux ioniques. De cette façon, nous pouvons, petit à petit, démêler le fonctionnement complexe de ces protéines et découvre leurs principes par « rétro-ingénierie ». Grâce à ces techniques, nous allons étudier la fonction des canaux responsables de la sensation de température et de la douleur, ainsi que du rythme cardiaque et la fonction cérébrale. Nous allons en outre utiliser des acides aminés, qui ne sont pas dans l'arsenal naturel, pour insérer des sondes fluorescentes dans les canaux. Cela nous permettra de voir la fonction des canaux, même dans les neurones intégrés dans le tissu cérébral.

Le but de cette étude est de développer des médicaments plus efficaces et plus spécifiques et d'améliorer le traitement des patients. À cette fin, nous avons établi une collaboration entre les cliniciens de l'Institut de cardiologie de Montréal et de chercheurs en sciences de base sur le campus de l'Université de Montréal, d'enquêter directement sur la base moléculaire et génétique des arythmies diagnostiqués chez ces patients.