Vers la micro-élimination de l'hépatite C dans les prisons provinciales canadiennes

 

Nadine  Kronfli

Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill

 

Domaine : santé des populations

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2019-2020

Au Canada, l'infection chronique par le virus de l'hépatite C (VHC) cause plus d'années de vie perdues que toute autre maladie infectieuse, et touche environ 252 000 canadiens. Avec l'apparition d'options thérapeutiques plus sécuritaires, mieux tolérées et plus efficaces contre le VHC, l'éradication complète (c.-à-d. la guérison) est possible chez 95% des personnes infectées. Bien que le Canada ait privilégié le traitement des personnes atteintes d'une maladie hépatique avancée, le traitement des sous-populations asymptomatiques à forte prévalence qui alimentent l'épidémie du VHC au Canada devrait être priorisé afin d'éliminer le VHC d'ici 2030. Une de ces sous-populations est les prisonniers, parmi lesquels la prévalence des anticorps anti-VHC est 40 fois plus élevée que dans la population générale.

Le thème central de mon programme de recherche est le développement, la mise en œuvre et l'évaluation de modèles de soins fondés sur des données probantes pour la micro-élimination du VHC dans les prisons provinciales, aux niveaux individuel et communautaire. L'objectif principal de ce programme est d'augmenter le taux de détenus infectés par le VHC sous traitement en améliorant le dépistage et l'arrimage aux soins du VHC dans les prisons provinciales du Québec. Le soutien du FRSQ m'aidera à accomplir deux objectifs principaux: (1) Déterminer la méthode de choix pour le dépistage du VHC des détenus dans les prisons provinciales québécoises; (2) Développer et évaluer la meilleure approche pour améliorer l'arrimage aux soins du VHC pour les détenus récemment libérés de prison. L'objectif ultime sera d'utiliser ces résultats pour élaborer un modèle de soins de micro-élimination pouvant être adapté dans d'autres prisons provinciales Canadiennes.

Œuvrant au Centre Universitaire de Santé McGill, j'ai le privilège de faire partie d'un réseau de chercheurs menant des recherches interdisciplinaires novatrices de calibre mondial, veillant à ce que mes recherches actuelles et futures bénéficient de ces chercheurs locaux.