Utilité de méthodes diagnostiques avancées en neuroimagerie pour le continuum de soins cliniques après un TCC léger pédiatrique

 

Miriam Beauchamp

Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine

 

Domaine : santé des populations

Consortium pour le développement de la recherche en traumatologie - volet 1

Concours 2015-2016

Les traumatismes cérébraux sont la clause la plus fréquente d'handicap et de décès chez l'enfant et peuvent entrainer des problèmes mentaux, psychologiques, sociaux et comportementaux. Même les blessures dites "légères", telles que les commotions cérébrales, peuvent occasionner des difficultés à long terme chez les enfants, en raison de changements subtiles au fonctionnement du cerveau.  Malheureusement, notre habileté à prédire leurs conséquences est limitée, sans doute en raison du fait que les outils que nous utilisons cliniquement dans les hôpitaux pour identifier les lésions cérébrales ne sont pas assez puissants pour identifier les petits saignements typiques des traumatismes cérébraux légers. Il existe maintenant des outils d'imagerie du cerveau à la fine pointe de la technologie qui peuvent détecter des changements cérébraux subtils. Toutefois, nous ne savons pas comment ils sont associés à la récupération et le fonctionnement des enfants après une blessure. 

Dans cette étude, des enfants et adolescents ayant subi des blessures cérébrales mineures seront évalués à l'aide d'outils novateurs en imagerie cérébrale et nous documenterons le nombre et l'étendue des lésions observées.  Nous déterminerons ensuite s'il existe un lien entre ces blessures et les symptômes et la qualité de vie de ces jeunes un et trois mois après l'accident. Nous comparerons également l'habileté prédictive de ces outils aux mesures cliniques actuellement utilisées pour estimer la récupération des patients avec des blessures cérébrales. 

Les résultats auront un impact significatif sur les règles décisionnelles des unités d'urgence en ce qui concerne le diagnostic et la gestion des traumatismes crânio-cérébraux légers.  Nos résultats auront un effet positif quant à l'identification des jeunes à risque de développer des problèmes post-traumatiques et nous aiderons à les orienter, ainsi que leurs familles, vers les ressources et services appropriés pour améliorer leur fonctionnement.