Un programme de recherche translationnelle sur l'immunologie et la pathogenèse du virus de l'hépatite C

 

Naglaa Shoukry

Centre de recherche du Centre hospitalier universitaire de Montréal

 

Domaine : maladies infectieuses et immunitaires

Concours 2014-2015

Partenaires

Ministère de la santé et des services sociaux

L'hépatite chronique C est une cause majeure de maladie du foie qui peut conduire à la cirrhose et au cancer du foie. Nous ne comprenons toujours pas comment une petite fraction (~ 25%) de personnes exposées au virus de l'hépatite C peut se débarrasser de celui-ci, tandis que le reste demeure infecté à long terme.  Malgré le développement de nouveaux médicaments pour traiter l'hépatite C, elle continuera d'être un problème médical majeur parce que beaucoup de personnes infectées ne sont pas éligibles au traitement ou ne peuvent y avoir accès facilement.  Cependant, ces individus continuent à être une source d'infection et ils transmettent le virus à d'autres. 

Par conséquent, il y a un besoin urgent d'un vaccin contre ce virus qui peut protéger les individus contre de nouvelles infections. Cela exige une meilleure compréhension des facteurs qui permettent aux 25 % des chanceux à se débarrasser du virus.  L'objectif de ce programme de recherche axé sur le patient est de comprendre ces facteurs par des approches différentes. Tout d'abord, de comprendre les facteurs génétiques qui diffèrent d'une personne à l'autre et influencent la capacité du système immunitaire à éliminer le virus.  Deuxièmement, de comprendre comment les différentes composantes du système immunitaire qui agissent au début de l'infection ou plus tardivement coopèrent pour se débarrasser du virus. Troisièmement, de comprendre comment les individus qui se débarrassent de ce virus une fois peuvent être protégés s'ils sont accidentellement exposés au virus une deuxième fois.  La compréhension de ces facteurs nous aidera à développer des vaccins ou des traitements qui peuvent stimuler le système immunitaire et protéger contre l'hépatite C.