Technologies innovantes assistées par laser pour la micro-injection de médicaments intraoculaires et pour le guidage de la chirurgie vitréo-rétinienne

 

Christos Boutopoulos

CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal

 

Domaine : services de santé

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2018-2019

Le programme de recherche tire parti de l'émergence des technologies d'assistance par laser pour a) améliorer la sécurité et l'efficacité des interventions chirurgicales de l'œil, et pour b) répondre à la demande de systèmes d'injection intraoculaire plus efficaces.

L'utilisation d'outils chirurgicaux durant les chirurgies rétiniennes peut être très délicate, elle peut amener des complications mettant en danger la vue telle que la déchirure de l'iatrogène rétinien. Nous avons développé une nouvelle technologie pour le guidage intra-opératif pour la pars plana vitrectomie (PPV), qui est une chirurgie rétinienne fréquente permettant la réparation de la rétine en retirant l'humeur vitrée de l'œil. Cette technologie a pour but d'améliorer la sécurité et l'efficacité de cette chirurgie en facilitant l'utilisation des instruments chirurgicaux dans l'œil. Dans le cadre de ce programme de recherche, nous allons valider cette technologie avec une étude préclinique (modèle porcin). Près de 70,000 Canadiens subissent un PVP chaque année. La réduction voire l'élimination de l'occurrence de déchirure de l'iatrogène qui arrive dans 10% des cas a le potentiel de toucher des milliers de patients.

L'injection intraoculaire de médicaments est de plus en plus utilisée pour le traitement de nombreuses maladies des yeux, dont la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Les principales limites actuelles dans les systèmes d'injection intraoculaire de médicaments sont l'incidence d'endophtalmies et l'accès limité aux couches sous rétinienne et l'espace suprachoroïdal. Dans ce cadre, nous avons concentré nos recherches sur le développement de deux systèmes d'injection guidés par laser et leur validation in-vivo (modèle porcin), ayant pour but d'améliorer l'administration intraoculaire de médicaments. Nous prévoyons que ces systèmes, vont permettre de mieux gérer le temps et les coûts de maladies majeures de l'œil, telles que la DMLA, en réduisant les complications post-injection, en standardisant la procédure d'injection, et en facilitant l'injection ciblée nécessaire aux nouvelles thérapies géniques.