Statut nutritionnel des personnes âgées: identifier les déterminants, caractériser les impacts, intervenir pour faire la différence

 

Nancy Presse

Université de Sherbrooke

 

Domaine : vieillissement

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2018-2019

Mon programme de recherche vise à étudier les problèmes nutritionnels que développent les personnes âgées en raison de leurs maladies, de leur traitement médicamenteux, ou de leur incapacité à s'alimenter adéquatement. Spécifiquement, mes objectifs sont de comprendre les causes et les impacts de ces problèmes nutritionnels, et de tester l'efficacité d'interventions qui permettront de les prévenir. Deux troubles nutritionnels m'intéressent particulièrement: la déficience en vitamine B12 et la malnutrition. La malnutrition se caractérise par une perte de poids significative affectant négativement la santé. Elle affecte 20-40% des résidents des centres d'hébergement. Pour la prévenir, les résidents reçoivent des suppléments liquides (ex. EnsureMD) afin d'augmenter leur apport en calories. Toutefois, ils ne les consomment que partiellement, les rendant ainsi peu efficaces. Une stratégie a été proposée pour améliorer la situation. Elle consiste à offrir de petites portions de suppléments (60mL) plusieurs fois par jour plutôt qu'une seule portion de 250mL.

L'efficacité de cette stratégie prometteuse doit cependant être démontrée. Mon premier projet de recherche permettra donc de tester cette approche et déterminer si elle permet de freiner la perte de poids et d'améliorer l'état de santé des résidents. Pour sa part, la déficience en vitamine B12 toucherait environ 6% de la population âgée et jusqu'à 40% des aînés fragiles. Il n'est toutefois pas établi clairement si elle est due à un apport insuffisant de vitamine B12, aux maladies, ou aux médicaments. Par ailleurs, la déficience en vitamine B12, même légère, est soupçonnée d'affecter la mémoire, un lien qui demeure toutefois mal compris. Ainsi, mon second projet de recherche visera à comparer des personnes âgées qui ont développé une déficience en vitamine B12 à d'autres qui ne l'ont pas, afin d'en comprendre les causes et l'impact sur la mémoire. Les résultats de ces projets permettront d'améliorer significativement les soins nutritionnels aux aînés.