Stades cliniques et soins échelonnés des troubles de santé mentale des jeunes : de la neurobiologie à l'évaluation des services

 

Jai Shah

Centre de recherche de l'IUSM Douglas

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 2

Concours 2019-2020

Les services en santé mentale, incluant les diagnostics et les traitements, sont présentement réservés aux cas de maladies mentales classiques et suffisamment graves en intensité. Toutefois, un système de santé mentale plus proactif serait axé sur l'identification, la prévention et le traitement durant la période de développement, lorsque les premiers signes et symptômes se manifestent et évoluent : à l'adolescence et chez les jeunes adultes. Cette transformation, si elle devait se produire, améliorerait assurément l'accès aux soins précisément au moment où ils sont le plus nécessaires.

Une réforme du système de santé mentale axée sur cette période de développement impliquerait deux éléments clés: 1) une approche fiable pour déterminer la sévérité de la maladie mentale en tenant compte des données au-delà du profil clinique immédiat; 2) permettrait aux cliniciens de choisir parmi une gamme d'interventions potentielles, susceptibles de produire le plus grand bénéfice, avec le moins de risque.  Or, une meilleure compréhension des stades de la santé mentale et des soins échelonnés ferait avancer ce domaine de façon importante.

Pour y parvenir, mon programme de recherche adopte des approches variées, allant de la recherche neurobiologique à la recherche centrée sur l'évaluation des services de santé mentale pour les jeunes. Premièrement, mon programme vise à comprendre et à améliorer la stadification clinique des cas de maladie mentale grave, plus particulièrement les premiers stades de la schizophrénie et des psychoses connexes. Deuxièmement, mon programme inclut plusieurs formes d'évaluation des nouveaux modèles de soins échelonnés dans les milieux de la santé mentale des jeunes. Ces études sont possibles grâce à mon implication clé dans PEPP-Montréal, une infrastructure de recherche clinique reconnue mondialement pour la psychose précoce; et dans ACCESS Esprits Ouverts, une importante plateforme financée par les IRSC pour la réforme des services de santé mentale destinés aux jeunes.