Soutenir l'implantation et l'évaluation des meilleures pratiques de réadaptation psychosociale axées sur la participation sociale et le rétablissement des personnes atteintes de troubles mentaux graves

 

Catherine Briand

CIUSSS de l'Est-de-l'Île-de-Montréal

 

Domaine : services de santé

Programme Chercheurs-boursiers - Senior

Concours 2018-2019

Le fardeau social et économique associé aux troubles mentaux est immense. Il a été estimé que les coûts des problèmes de santé mentale pour l'économie canadienne se chiffraient à 42,3 milliards de dollars, dont 23,8 milliards en hospitalisations, consultations médicales, personnels et médications (Smetanin,2011). Pour les personnes atteintes de troubles mentaux graves, qui représentent 1-2% de la population et d'importants utilisateurs de services, il s'avère fondamental de miser sur la réadaptation, le rétablissement et la reprise d'une vie citoyenne active. Cependant, malgré qu'elles soient connues, les meilleures pratiques de réadaptation ne sont pas encore assez intégrées dans les services de santé mentale (Kirby,2012; MSSS,2015). Les systèmes doivent relever les défis d'offrir des soins et services axés rétablissement, les plus efficients possible et répondant aux besoins de leur population (OMS,2006; Shepherd,2014). Ce défi nécessite de penser autrement les services et d'évaluer d'autres modèles de pratiques qui mettent à contribution le savoir expérientiel ainsi que des mécanismes modernes de soutien et de réseautage utilisant les technologies de l'information et des communications (TICs).

Le programme de recherche a comme objectif principal de soutenir l'implantation et l'évaluation des meilleures pratiques de réadaptation psychosociale axées sur la participation sociale, l'autodétermination et le rétablissement des personnes atteintes de TMG et de documenter les conditions de mise en œuvre, les effets et la satisfaction de la clientèle. Il a aussi comme objectif d'évaluer divers mécanismes de diffusion des connaissances et de mettre à contribution les TICs pour l'accès aux connaissances, l'amélioration des pratiques et le soutien au rétablissement des personnes. La programmation de recherche s'inscrit dans une démarche de recherche participative où les chercheurs et utilisateurs de connaissances travaillent en étroite collaboration pour façonner le processus de recherche et coproduire de nouvelles connaissances. Les projets impliquent la participation importante de partenaires et des équipes de recherche interdisciplinaires.