Signaux Wnt4/Frizzled6 non canoniques dans le développement myéloïde normal et leucémique

 

Krista Heinonen

Institut national de la recherche scientifique

 

Domaine : maladies infectieuses et immunitaires

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2015-2016

Les cellules du système immunitaire chez l'adulte sont toutes descendantes d'un petit nombre de cellules souches hématopoïétiques (CSH) résidant dans la moelle osseuse. Les CSH possèdent deux caractéristiques particulières : 1) leur capacité d'auto-renouvellement et 2) leur potentiel de différenciation en tous les types de cellules sanguines. Les problèmes de différenciation et multiplication des CSH contribuent au développement de plusieurs pathologies reliées au système immunitaire, telles que les maladies inflammatoires, auto-immunité, immunodépression et cancer (leucémies et lymphomes).

Les interactions des CSH avec leur environnement dans la moelle osseuse sont cruciales pour leur auto-renouvellement. Ces interactions font souvent défaut dans le cas des leucémies, par exemple. D'autre part, il est très difficile de faire multiplier les cellules souches en laboratoire à l'extérieur de leur environnement natif. Les projets proposés ici se concentrent sur la manière dont les voies de signalisation Wnt influencent le contact des CSH avec les cellules avoisinantes dans la moelle osseuse. Le but de ces travaux est de mieux comprendre la biologie des CSH pour identifier de nouvelles molécules qui faciliteraient l'expansion des CSH en culture ou qui nous aideraient à mieux cibler les cellules cancéreuses dans les leucémies infantiles et adultes.