Rôles des protéines de réparation des cassures double-brin dans la stabilité du génome, l'anémie de Fanconi, et le cancer

 

Jean-Yves Masson

Centre de recherche du CHU de Québec - Hôtel Dieu de Québec

 

Domaine : cancer

Porgramme Chaires de recherche

Concours 2016-2017

Dans la plupart des pays en voie de développement, le cancer est la cause principale de mort humaine avec les maladies cardiovasculaires. L'événement initial pour la formation de cancer est une mutation dans le matériel génétique. Dans les années récentes, il a été clairement démontré que des mutations dans les gènes PALB2 et BRCA2 contribuent à l'instabilité génétique et le cancer. La chimiothérapie et radiothérapie, qui provoquent une augmentation des dommages à l'ADN demeurent des stratégies thérapeutiques utiles. Cependant, ces traitements ont de nombreuses limitations incluant des mutations secondaires dans des cellules saines. Ainsi, nous devons concevoir des approches plus intelligentes et efficaces à tuer des cellules cancéreuses dans le contexte de médecine personnalisée. Cependant, atteindre ce but nous devons aussi comprendre comment l'ADN est réparé dans une cellule. Ainsi, le programme de docteur Masson est divisé entre des études fondamentales sur la réparation d'ADN et des études visant à manipuler des sentiers de réparation d'ADN comme stratégie thérapeutique.

Nous étudions principalement les enzymes de résection,  et d'invasion de l'ADN  telles que PALB2 et BRCA2, et les protéines de l'anémie de Fanconi. Ces enzymes sont fortement régulées et coordonnent un processus nommé la recombinaison homologue. Les premiers objectifs de cette proposition sont d'étudier les rôles de résection d'ADN et des enzymes d'invasion d'ADN dans la recombinaison homologue. Nous voulons comprendre où et comment ces protéines fonctionnent dans une cellule, comment elles peuvent promouvoir la stabilité de génome. En sachant comment ces protéines rendent le génome stable, nous pouvons donc inhiber leur fonction dans des cellules cancéreuses utilisant de nouveaux inhibiteurs pour déclencher  la mort cellulaire. Le programme de recherche du Dr Masson améliorera également notre connaissance dans des troubles génétiques rares (comme l'Anémie Fanconi) qui est caractérisé par des réponses défectueuses aux dommages à l'ADN.