Rôle des neurexines dans la propagation de l'alpha-synucléine pathologique dans la maladie de Parkinson

 

Aurélie Fallon

Institut de recherches cliniques de Montréal [IRCM]

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Formation de maitrise

Concours 2019-2020

Partenaire:

Parkinson Québec

La maladie de Parkinson (MP) est une maladie associée à une perte de neurones résultant en troubles moteurs chez les patients atteints. La MP est caractérisée par la présence de Corps de Lewy lesquels sont d'importants agrégats d'une protéine nommée alpha-synucléine. En effet, l'alpha-synucléine s'accumule de façon anormale en structures nommées oligomères qui sont soupçonnés de causer de la toxicité, même avant l'arrivée de Corps de Lewy, pour les neurones et pour les synapses, les structures permettant la communication entre les neurones. Malheureusement, les méchanismes moléculaires sous-jacents cette toxicité demeurent inconnus.

De plus, impliquant des mécanismes encore non identifiés, l'alpha-synucléine pourrait être libérée et capturée de neurone à neurone, entraînant par le fait même la propagation de la pathologie, ce qui pourrait alors être lié à la progression de la sévérité de la MP et d'une autre maladie avec des Corps de Lewy nommée la Démence à corps de Lewy. Peu est connu sur cette propagation, également connue sous le nom de "théorie des prions" , et comment l'α-syn conduit aux dysfonctions neuronales et synaptiques.

Très peu de partenaires de liaison avec l'alpha-synucléine ont été identifiés, mais dans des travaux préliminaires, notre laboratoire a constaté que l'alpha-synucléine interagit avec les différentes isoformes d'une protéine présente aux synapses régulant entre autres les fonctions cognitives et la formation des synapses, nommée β-neurexine. Celle-ci fait partie de la famille des neurexines (NRXs) et nous soupçonnons qu'elle est impliquée dans la toxicité à l'alpha-synucléine pathologique et sa propagation. Ainsi mon objectif est d'évaluer comment interaction entre l'alpha synculéine et les isoformes de la β-neurexine contribue à la pathologie associée à l'alpha-synucléine. Il est ainsi proposé que cette interaction vient affecter les fonctions synaptiques et la composition membranaire des NRXs et qu'elle permet de médier l'absorption et la propagation intercellulaire de cette protéine. pathologique.