Rôle des interactions entre les dérivés réactifs de l'oxygène et le microbiome intestinal dans la pathophysiologie de la maladie inflammatoire de l'intestin des patients ayant un déficit immunitaire primaire

 

Emilia Liana Falcone

Institut de recherches cliniques de Montréal [IRCM]

 

Domaine : maladies infectieuses et immunitaires

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2018-2019

Plus de 3 millions de personnes souffrent de maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) en Amérique du Nord. Les MICI se caractérisent par des symptômes tels que des crampes et de la diarrhée. Elles sont difficiles à traiter et les traitements actuels entraînent fréquemment d'importants effets secondaires. Bien que les MICI soient généralement considérées comme des maladies du monde occidental, elles sont rapidement en voie d'atteindre des proportions épidémiques à l'échelle mondiale. Les changements alimentaires et l'ingestion de différents médicaments et produits chimiques peuvent causer des altérations dans la communauté des microbes qui colonisent nos intestins. Cette communauté est appelée le microbiome. Des études montrent que les changements dans le microbiome intestinal peuvent influencer les processus inflammatoires non seulement dans l'intestin mais également ailleurs dans le corps. Il existe des individus qui sont atteints de déficits immunitaires primaires (DIP), un terme qui désigne des déficits du système immunitaire qui sont hérités. Le système immunitaire correspond à l'ensemble des processus de défense qui normalement aide notre corps à combattre les infections et les maladies. Les personnes atteintes de DIP peuvent développer de nombreux problèmes de santé, tels que les MICI.

Nous pensons que ces individus subissent des changements particuliers dans leur microbiome intestinal qui peuvent augmenter leurs chances de développer une MICI. L'étude du microbiome intestinal chez les patients atteints de DIP peut nous aider à mieux comprendre le lien entre le microbiome, le système immunitaire et le développement des MICI. L'objectif de notre programme de recherche est donc d'étudier les patients atteints de DIP et de MICI afin de mieux comprendre la contribution du microbiome intestinal et du système immunitaire au développement des MICI en général. Nous croyons que nos résultats pourraient permettre la découverte de nouvelles thérapies pour traiter la MICI chez les patients avec et sans un DIP.