Rôle des cellules souches dans l'inflammation et l'auto-immunité

 

Ines Colmegna

Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill

 

Domaine : appareil locomoteur et arthrite

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Senior

Concours 2018-2019

Un pour cent des Canadiens - environ 60 000 au Québec, vivent avec la polyarthrite rhumatoïde (PR). Malgré de nouvelles options de traitement, un tiers des patients atteints de PR démontre une inflammation incontrôlée. L'inflammation active nuit à la qualité de vie des patients en raison de gonflements et de douleurs articulaires persistantes (arthrite). De plus, l'arthrite incontrôlée augmente le risque de décès prématuré en raison de maladies cardiaques et d'infections. Par conséquent, il existe un besoin urgent de trouver de nouvelles options de traitement pour les patients atteints de PR.
 
Les cellules souches hématopoïétiques (CSH) sont à l'origine de toutes les autres cellules sanguines et immunitaires. Les cellules stromales mésenchymateuses (CSM) soutiennent la fonction des CSH dans la moelle osseuse. De plus, les CSM peuvent affecter d'autres cellules du système immunitaire conduisant à une diminution de la réponse inflammatoire. Les questions clés que mon laboratoire tentent de répondre sont les suivantes:

  1. Les anomalies des CSH et/ou des CSM contribuent-elles à l'inflammation incontrôlée?
  2. Les CSH et/ou les CSM des patients atteints de PR ont-elles une fonction anormale? Si oui, est-il possible de restaurer leurs fonctions?
  3. Pouvons-nous améliorer la fonction des CSM pour traiter la PR et d'autres maladies inflammatoires chroniques?

Les réponses à ces questions pertinentes cliniquement se traduiront par de nouveaux traitements pour les patients atteints de PR, ainsi que pour les patients atteints d'autres maladies inflammatoires.