Recherches sur la dégénérescence maculaire liée à l'âge (Programme DMLA)

 

Elvire Vaucher

Université de Montréal

 

Domaine :   vieillissement

Programme recherches sur la dégénérescence maculaire liée à l'âge (Programme DMLA)

Concours 2017-2018

La dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) est la cause principale de cécité légale chez les personnes âgées dans les pays industrialisés. Cette maladie se caractérise par une altération de la rétine et de la vision due à la prolifération de vaisseaux sanguins aberrants. Cette néovascularisation est induite par le dérèglement de facteurs de croissance (notamment le VEGF, facteur de croissance vasculaire) et l'inflammation.   La thérapie actuelle vise le VEGF, mais possède de nombreuses limites dont l'efficacité relative, la fréquence et l'inconfort du traitement. 

Étant donné l'implication des kinines dans l'inflammation rétinienne et les évènements pathologiques pouvant conduire à la néovascularisation, nous voulons évaluer leur  impact dans un modèle de DMLA, la néovascularisation choroïdienne (CNV) et un modèle in vitro sur des tissus reconstitués par génie tissulaire. Le but de cette étude est double : (1) évaluer l'impact d'inhibiteurs du  récepteur des kinines sur l'inflammation et la néovascularisation choroïdienne, et (2) l'interaction des kinines avec le VEGF.

Ce projet permettra donc d'améliorer l'efficacité des traitements actuels et de développer une nouvelle approche pour traiter la DMLA : l'utilisation des inhibiteurs du récepteur B1R des kinines, drogues déjà visées pour prévenir l'œdème maculaire dans les rétinopathies. L'impact peut être très rapide puisque les composés pharmacologiques sont déjà approuvés par la FDA et Santé Canada. Ce projet permettra aussi d'exploiter un modèle d'analyse des mécanismes de néovascularisation in vitro. Etant donné le manque de modèles in vivo de néovascularisation au niveau de la rétine, ce modèle in vitro est très intéressant pour le développement de nouvelles drogues.