Programme de recherche sur la mise en oeuvre de technologies de dépistage au point de service pour le VIH et les co-infections

 

Nitika Pai

Université McGill

 

Domaine : maladies infectieuses et immunitaires

Programme Chercheurs-boursiers - Senior

Concours 2018-2019

Mon programme de recherche est centré sur le développement de stratégies innovatrices utilisant des tests rapides pour le VIH et co-infections (hépatite C et B, syphilis) afin d'améliorer l'accessibilité, la rapidité de leur diagnostic et traitement, et réduire et contrôler les transmissions communautaires.

Détecter et traiter rapidement une infection au VIH maximise les bénéfices pour l'individu et le système de santé. Environ 30-40% des personnes au monde et 25% des Canadiens infectés par le VIH ignorent qu'ils le sont; plusieurs évitent les tests en clinique à cause des concernes d'intimité, la discrimination et les temps d'attente. L'auto-dépistage du VIH peut diminuer ces obstacles. Dans deux ans, nous compléterons l'évaluation de notre stratégie HIVSmart! en Afrique du Sud, suivi par une mise à l'échelle dans la région. Notre évaluation avec des hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes a été complétée dans une clinique montréalaise. Nous publierons notre travail sur les innovations, l'impact, l'efficacité des coûts et la recherche qualitative. Ainsi, grâce à un partenariat récent avec IAPAC, nous planifions étendre HIVSmart! dans 70 villes « voies rapides », pour une mise à l'échelle globale.

À travers le monde, le dépistage efficace du VIH et des co-infections (HVC, HVB, syphilis) n'est souvent pas performé à cause d'un manque d'intégration de stratégies de dépistage rapide, ce qui affecte la transmission et le contrôle de ces infections. Le deuxième projet canadien permettra d'adapter notre stratégie intégrée et multiplexée sur application mobile pour dépister les co-infections dans des populations des Canadiens à risque, pour contrôler transmission. Le programme sera offert par des travailleurs de santé dans Québec, Ontario, Alberta et Nouvelle-Écosse.

Ainsi, nous compilerons l'évidence sur ces stratégies, afin d'informer les politiques de santé pour l'ONU et l'initiative UNAIDS 90-90-90. Pour partager nos résultats avec la communauté diagnostique, nous organiserons des conférences et ateliers.