Programme de recherche pour l'amélioration du pronostique des patients ayant un cancer invasif de la vessie

 

Vassim Kassouf

Centre universitaire de santé McGill (CUSM)

 

Domaine : cancer

Programme chercheurs-boursiers cliniciens - Senior

Concours 2016-2017

Un problème important affectant les patients atteints d'un cancer de la vessie est que, une fois métastatique, presque tous les patients mourront de leur maladie et ce, malgré les meilleurs traitements de chimiothérapie. Chez les patients atteints d'un cancer localisé, la cystotomie radicale avec diversion urinaire demeure le traitement standard. Mais, leur qualité de vie en est grandement réduite et le taux de mortalité 5 ans plus tard est de 50%. De plus, plusieurs patients ne sont pas candidats pour une chirurgie radicale puisqu'ils sont souvent âgés et atteints de plusieurs co-morbidités.

Depuis plusieurs années, nous avons mené des études visant à améliorer l'efficacité d'un traitement plus conservateur soit par radiothérapie. Mais le manque de contrôle local et la toxicité significative demeure problématique. Récemment, des résultats prometteurs en immunothérapie pour traiter certains cancers suggèrent qu'une combinaison avec la chimiothérapie et la radiothérapie pourraient grandement faire avancer le domaine du traitement du cancer de la vessie. Nous avons l'intention d'intégrer l'immunothérapie pour, non seulement améliorer le contrôle local du cancer de la vessie, mais aussi pour les cancers métastatiques. Ainsi, la caractérisation des biomarqueurs et des mécanismes d'immunothérapie dans un contexte de radiothérapie seront investigués.

De plus, nous mènerons un essai clinique chez des patients traités par immunothérapie combinée à la radiothérapie. Les résultats de notre recherche ont le potentiel d'améliorer le taux de guérison et à nous aider à sélectionner les patients qui bénéficieraient d'un traitement conservateur par radiothérapie versus ceux qui auraient besoin d'une chirurgie radicale.