Programme d'amélioration de la prise en charge des saignements utérins anormaux chez les femmes pré-ménopausées

 

Sarah Maheux-Lacroix

Centre hospitalier universitaire de Québec [CHUQ]

 

Domaine : services de santé

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2018-2019

Les troubles menstruels, tels que les saignements abondants, affectent près du tiers des femmes au cours de leur vie et ont un important impact sur leur qualité de vie en plus de générer des coûts élevés pour la société. La prise en charge varie en fonction de la présence ou non d'anomalies utérines, telles que des polypes ou des fibromes. L'échographie par voie vaginale est largement reconnue comme l'imagerie de première ligne mais de nouveaux examens ayant une meilleure acuité diagnostique, telles que l'échographie avec infusion d'eau saline et l'hystéroscopie (visualisation de l'intérieur de l'utérus avec une caméra) en clinique externe, ont été proposés comme alternatives. Nous en savons toutefois très peu sur leur utilisation, accessibilité, efficacité et coûts relatifs.

Ce programme fournira une meilleure connaissance de comment les femmes avec troubles menstruels sont présentement investiguées et que représente ce problème de santé en termes de coûts et d'utilisation des ressources. Les données seront utilisées pour identifier les forces et les faiblesses des pratiques actuelles de façon à améliorer les lignes directrices cliniques. Cette recherche permettra aussi d'identifier des procédés pour faciliter la réalisation de projets de recherche clinique dans cette population et permettre la réalisation d'un essai clinique de grande envergure comparant les différentes options d'imagerie. Ce programme a le potentiel d'améliorer significativement la prise en charge de cette condition gynécologique très courante en identifiant les voies cliniques qui optimisent la satisfaction et la qualité de vie des femmes tout en réduisant les coûts associés.