Prévention des maladies cardiométaboliques par modification des habitudes de vie de l'enfant: mise à profit des sciences comportementales

 

Olivier Drouin

Centre hospitalier universitaire Sainte Justine

 

Domaine : santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2019-2020

Les maladies cardiovasculaires sont une cause importante de décès chez l'adulte, mais dont les signes précoces sont souvent présents chez l'enfant. L'activité physique, et une saine alimentation contribuent à réduire le risque de maladies cardiovasculaires. Ces habitudes de vie se développent souvent durant l'enfance, accentuant l'importance d'agir auprès des jeunes. Toutefois, les stratégies mises en œuvre pour changer ces habitudes se sont souvent soldées par des échecs. Des approches prometteuses existent, mais n'ont pas encore fait l'objet d'évaluation chez les enfants ayant des risques élevés de maladies cardiovasculaires.

Mon programme de recherche vise à augmenter l'efficacité d'interventions conçues pour améliorer les habitudes de vie des jeunes à risque de maladies cardiovasculaires. J'étudierai d'abord les facteurs qui prédisent le fait de compléter l'entièreté d'un programme d'intervention tout en identifiant les éléments qui distinguent les jeunes qui retirent des bénéfices de ces programmes de ceux qui n'en retirent que peu ou pas. J'identifierai aussi les éléments qui facilitent ou gênent l'adoption de saines habitudes de vie chez ces enfants. Finalement, en partenariat avec des patients, familles, et professionnels de la santé, je développerai de nouvelles stratégies pour aider les enfants à améliorer leurs habitudes de vie et ainsi réduire leur risque de maladies cardiaques.

Ce programme de recherche est unique car il implique à la fois les jeunes patients et leurs familles durant l'entièreté du processus de recherche et il porte sur l'utilisation de connaissances novatrices et prometteuses mais n'ayant jamais été évaluées chez cette population. Les résultats de ma recherche contribueront à améliorer les soins des enfants à haut risque de développer des maladies cardiovasculaires. Ils aideront également à préparer une vaste étude mesurant l'impact de ces nouvelles stratégies. Les connaissances pourront être appliquées à d'autres programmes, et ainsi aider la prévention de maladies cardiovasculaires pour des milliers de jeunes Québécois.