Pharmacoépidémiologie cardiométabolique : Une évaluation de l'innocuité des médicaments à l'échelle populationnelle

 

Kristian Filion

Institut Lady Davis de recherches médicales de l'Hôpital général juif

 

Domaine : santé des populations

Programme chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2017-2018

Mon programme porte  sur les effets secondaires des médicaments. Les médicaments d'ordonnance sont testés de façon approfondie avant leur utilisation en pratique clinique. Malgré cela, les effets secondaires sont courants et causent plus de 100 000 décès annuellement en Amérique du Nord. Les études cliniques, surtout celles qui n'enrôlent qu'un petit nombre de participants ou qui se déroulent sur une courte période de temps, sont souvent incapables d'identifier les effets secondaires rares. Aussi, les patients participant aux essais cliniques peuvent être différents de ceux que les médecins voient dans le monde réel. 

L'examen des dossiers médicaux de grandes populations recueillis de manière routinière par les régimes d'assurance-santé gouvernementaux et privés joue ainsi un rôle important dans l'étude des risques et des avantages des médicaments d'ordonnance. Le but de mon programme est d'identifier des effets secondaires évitables. Il porte particulièrement sur les médicaments et les effets secondaires liés au cœur et aux troubles métaboliques comme le diabète. La première étude examinera si les médicaments pour traiter le diabète basés sur les incrétines causent des problèmes rénaux.  La seconde, si l'antidouleur tramadol cause des problèmes cardiaques et des caillots sanguins. La troisième, si les anticoagulants augmentent le risque de problèmes rénaux chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire (un rythme cardiaque anormal).
 
Au total, 88% des Nord-Américains de plus de 60 ans prennent au moins 1 médicament d'ordonnance. Étudier l'innocuité de ces médicaments est donc nécessaire pour assurer la santé individuelle et populationnelle. Mon programme offrira une plateforme permettant d'identifier les médicaments sûrs ou néfastes. Il fournira aux agences gouvernementales, aux professionnels de la santé et aux patients l'information nécessaire pour prendre des décisions éclairées. Mon programme aura donc des implications directes au niveau clinique, de la santé publique et des politiques.