Optimiser la prescription d'hémodialyse : se concentrer sur la fréquence, la durée, et la composition du dialysat

 

Rita Suri

Centre de recherche du CHUM

 

Domaine : Services de santé

Programme chercheurs-boursiers cliniciens -Junior 1

Concours 2012-2013

Les patients qui ont une maladie rénale en phase terminale doivent être traités par dialyse ou par transplantation rénale. La plupart des patients reçoivent une hémodialyse, pendant 3-4 heures, 3 jours par semaine. Malgré le traitement, les patients hémodialysés ont une mauvaise qualité de  vie et ne vivent pas aussi longtemps que les personnes sans maladie rénale.

Les objectifs de cette recherche sont d'étudier les moyens par lesquels le traitement d'hémodialyse peut être modifié en vue d'améliorer la qualité de vie et de survie des patients hémodialysés. Plus précisément, nous souhaitons examiner si l'augmentation du temps de chaque séance de dialyse (jusqu'à 8 heures), ou la fréquence des séances (jusqu'à 6 jours par semaine), améliore les résultats pour les patients hémodialysés. Nous allons étudier comment les médicaments doivent être dosés pour des séances de dialyse fréquentes et longues. Enfin, nous étudierons quels sont les obstacles à l'utilisation de la dialyse fréquente et longue au Québec et au Canada, et les façons dont nous pouvons mieux mettre en oeuvre ces nouvelles thérapies.

En plus d'étudier le temps et la fréquence, nous allons étudier si la réduction de la concentration es sel dans le liquide de dialyse améliore l'hypertension et les maladies cardiaques chez les patients dialysés.

Ce travail aura des implications significatives pour les patients hémodialysés au Canda et dans le monde.