Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'intelligence artificielle et du numérique

 

 

Recherche intersectorielle - Programme Création d'un Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'intelligence artificielle et du numérique

Concours 2018-2019

 

Composition de l'équipe

Lyse Langlois (Université Laval), responsable

Liste des cochercheuses et cochercheurs de l'observatoire, cliquez ici

 

Domaine :   Nature, transformation et gouvernance de la société et des institutions

Secteurs : Sciences humaines et sociales ; Sciences de la santé ; Sciences naturelles et génie ; Arts et lettres

En partenariat avec de nombreux établissements universitaires (l'École de technologie supérieure, l'École nationale d'administration publique, HEC Montréal, Polytechnique, l'Université de Montréal, l'Université de Sherbrooke, l'Université du Québec en Outaouais, l'Université McGill) et collèges (ceux d'Ahuntsic, de Bois-de-Boulogne, de Brébeuf, de Dawson, de John Abbott, de Limoilou, de Rosemont, de Sainte-Foy et de Saint-Hyacinthe) et avec le soutien de 88 centres de recherche, organismes non gouvernementaux, entreprises, acteurs gouvernementaux et regroupements divers du Québec, du Canada et de l'étranger (comme le Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail, l'Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique, le Chantier de l'économie sociale, Future Earth, le Centre Hospitalier Universitaire de Québec, les villes de Montréal et de Québec, Ubisoft, Scale.AI, l'Université Côte d'Azur, Responsible Robotics ou GovLab), l'Université Laval propose de mettre sur pied l'Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'intelligence artificielle et du numérique (OIISIAN, nom temporaire). Cette institution novatrice a pour ambition de se distinguer internationalement par la qualité de ses recherches, sa capacité à fédérer des expertises variées et son habileté à susciter la collaboration de toutes les parties concernées par les défis posés par le développement de l'intelligence artificielle (IA) et du numérique. L'OIISIAN se base sur quatre fonctions différentes, mais interdépendantes. Il mènera des activités de recherche et de création intersectorielles et interdisciplinaires sur huit thèmes prioritaires :

  1. Santé durable, bien-être des personnes et santé animale;
  2. Nouveaux modèles d'affaires, industrie 4.0, travail, emploi et entrepreneuriat;
  3. Éducation, formation, citoyenneté, familles, communautés et communautés autochtones;
  4. Urbanisation 4,0, géospatiale, environnement, ressources naturelles (Nord), ville intelligente et transport;
  5. Société, arts, médias, communication, patrimoine, culture et diversité culturelle;
  6. Droit et cyberjustice; sécurité, cybercriminalité, lutte contre la corruption;
  7. Éthique, gouvernance, démocratie et responsabilité sociale des organisations;
  8. Relations internationales, action humanitaire et droits humains.

L'OIISIAN identifiera les tendances en IA et en numérique de même que leurs répercussions en menant une veille technologique et stratégique systématique. Il améliorera la qualité épistémique de ses analyses grâce à la délibération publique, notamment en pérennisant la démarche initiée dans le cadre du projet de rédaction de la Déclaration de Montréal sur le développement socialement responsable de l'IA. Il se dotera d'un laboratoire vivant dont le fonctionnement reposera entre autres sur le recours à des dispositifs d'expérimentation numérique en lien avec la société. Il émettra enfin des recommandations sur les cadres législatifs et les politiques publiques pour favoriser un usage responsable de l'IA et du numérique. La directrice scientifique de l'OIISIAN, Lyse Langlois une chercheuse en relations industrielles reconnue pour son leadership, comptera sur le soutien de plus de 160 cochercheuses et cochercheurs, dont 31 titulaires de chaires de recherche, pour assurer le succès de l'observatoire. Ce dernier adoptera une structure de gouvernance agile qui favorisera l'inclusion dans ses projets de toutes les parties prenantes de la société, tout en protégeant l'indépendance des chercheuses et des chercheurs et celle de leurs travaux. Le budget de l'OIISIAN atteindra 2,8M$ par année.

Appel à propositions

Direction des défis de société et des maillages intersectoriels
Bureau du scientifique en chef du Québec
Fonds de recherche du Québec (Fonds gestionnaire : FRQSC)