Nouvelles interventions pour améliorer les résultats des chirurgies colorectales électives et d'urgence

 

Marylise Boutros

CIUSSS du Centre-Ouest-de-l'Île-de-Montréal

 

Domaine : santé des populations

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2018-2019

Malgré les progrès qu'a vu la chirurgie colorectale dans les dernières décennies, ces opérations ont encore un risque significatif de complications (25%). Mon programme de recherche vise à améliorer les résultats des chirurgies colorectales à travers de nouvelles innovations et interventions.

Mon premier projet cherche à réduire une complication postopératoire associée à une chirurgie commune pour le cancer du rectum, celle de « l'intestin paresseux » (iléus). Plusieurs patients qui subissent une opération pour ce cancer auront un sac temporaire qui collecte les selles (iléostomie). La fermeture de l'iléostomie peut être accompagnée d'iléus qui peut arriver quand une partie de l'intestin n'a pas été utilisée pour une période de temps. L'iléus cause de l'inconfort, une intolérance à la nourriture et augmente la durée d'hospitalisation. Notre étude consiste à évaluer si la stimulation préopératoire de l'intestin en clinique permet de diminuer le risque d'iléus postopératoire. Le deuxième projet cherche à améliorer les résultats de la Clostridium difficile sévère, une infection qui cause une inflammation du colon et requiert d'enlever tout le colon et le patient porte un sac (colectomie totale). Malgré cette grosse chirurgie, le risque de mortalité et de complications sévères est élevé (>30% et >50%, respectivement).

L'objectif de cette étude est d'évaluer si une iléostomie en boucle et lavage colique, pour éliminer les toxines bactériennes, peut améliorer les résultats comparés à la chirurgie traditionnelle, la colectomie totale. Le troisième projet se concentre sur l'amélioration de la qualité de vie et des résultats fonctionnels (fréquence des selles, diarrhée, urgence, fuites) des patients après les chirurgies pour le cancer du rectum.  Ceci sera accompli à travers une étude des ressources mondiales en ligne, et le développement d'un outil d'éducation robuste pour assurer l'autonomie des patients et leur donner les outils nécessaires pour prendre effectivement soin de ces problèmes difficiles.