Modulation des processus dégénératifs et apoptotiques induits par le proNGF dans les troubles mictionnels reliés au diabète

 

Lysanne Campeau

CIUSSS du Centre-Ouest-de-l'Île-de-Montréal

 

Domaine : vieillissement

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 2

Concours 2019-2020

La majorité des diabétiques souffrent de problèmes urinaires variés, allant d'une incontinence urinaire jusqu'à des problèmes sévères tels que des infections ou une insuffisance rénale. La forme prématurée du facteur de croissance nerveuse (proNGF) est une protéine présente dans tout le corps qui augmente avec le diabète, et semble être associée avec ses complications. ProNGF se lie au récepteur p75, tous deux présents dans la vessie.

Nos études pilotes ont démontré que des souris diabétiques de type 1 traitées avec un médicament bloquant les effets du proNGF sur p75 avaient une amélioration de la fonction et de la structure de la vessie, comparée aux souris non-traitées. Il n'y a aucune étude jusqu'à maintenant qui ait exploré les effets négatifs du proNGF sur la fonction de la vessie dans des conditions diabétiques.

Dans notre étude, nous proposons d'étudier le rôle du proNGF/p75 dans les dysfonctions de la vessie associées avec le diabète et d'y démontrer l'effet thérapeutique de bloquer l'interaction proNGF/p75. En premier lieu, nous étudierons l'effet du proNGF/p75 sur les cellules de vessie et identifierons leur réponse de survie et signalisation. Ensuite, nous injecterons des médicaments récemment développés pour bloquer l'effet du proNGF sur le récepteur p75 chez des souris diabétiques de type 2. Nous étudierons si cette approche peut prévenir les complications diabétiques dans la vessie en évaluant sa fonction et sa structure. Finalement, nous préviendrons la production du récepteur p75 dans les cellules spécialisées de la vessie chez des souris diabétiques de type 1, et étudierons l'impact du récepteur dans la progression de la dysfonction de la vessie selon les cellules ciblées.

Notre étude révèlera un mécanisme potentiel expliquant la dysfonction de la vessie reliée au diabète, et ainsi aidera a développer différents médicaments pour traiter ce problème de santé sérieux affectant plusieurs milliers de québécois.