Modélisation des réseaux d'interactions qui régulent la stabilité des ARN messagers et leur implication dans le cancer

 

Gabrielle Perron

Université McGill

 

Domaine : cancer

Programme Formation de doctorat

Concours 2019-2020

Partenaire:

ONCOPOLE_Société de recherche sur le cancer

L'expression des gènes désigne le processus par lequel l'information génétique contenue dans l'acide désoxyribonucléique (ADN) d'une cellule est utilisée afin de produire des molécules nécessaires à la fonction cellulaire. Lors de la transcription, des molécules d'acide ribonucléique messager (ARNm) contenant l'information génétique sont produites à partir de l'ADN. L'expression génique est souvent dérégulée dans les maladies tel le cancer, où l'expression de plusieurs gènes augmente ou diminue comparativement aux cellules normales, ce qui entraine leur comportement anormal. Cependant, les mécanismes spécifiques responsables de ces changements sont largement indéterminés. L'identification de ces processus permettrait de mieux comprendre les mécanismes sous-jacents au cancer et de développer de nouvelles approches thérapeutiques.

Plusieurs aspects de l'expression génique peuvent être affectés dans les cellules cancéreuses. Mon projet de recherche a pour objectif d'examiner la régulation de la stabilité des ARNm, un des aspects les moins caractérisés de la régulation génique du cancer. La stabilité des ARNm détermine leur durée de vie, ce qui détermine en retour la quantité de produits moléculaires qu'ils peuvent générer. Cependant, les gènes dont la stabilité est affectée dans les cancers et les facteurs responsables de ces changements sont largement inconnus. Afin de résoudre cette question, j'analyserai systématiquement des données génomiques provenant de multiples types de cancers, de manière à identifier les gènes dont la stabilité est affectée. Je développerai également des modèles permettant d'identifier les facteurs responsables des changements dans la stabilité des ARNm, notamment les micro-ARN. Les micro-ARN sont de courts ARN dont la fonction principale est la régulation de l'expression génique, notamment au niveau de la stabilité. J'identifierai également des protéines capables d'influencer l'activité des micro-ARN. Ces modèles permettront de mieux comprendre la régulation de l'expression des gènes et les causes de sa dérégulation dans le contexte du cancer, ce qui contribuera au développement de nouvelles approches thérapeutiques.