Modèles pronostiques pour l'apparition de symptômes respiratoires au travail et d'un déclin anormal de la fonction respiratoire chez les individus exposés à des agents sensibilisants au travail

 

Eva Suarthana

Centre de recherche de l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal

 

Domaine : santé des populations

Programme  Bourses de carrière FRQ - IRSST en santé et en sécurité du travail

Concours 2015-2016

Partenaires

Institut de recherche Robert Sauvé en santé et sécurité du travail

Fonds de recherche du Québec - Nature et technologies

Fonds de recherche du Québec - Société et culture

 

Le programme de recherche vise à évaluer les effets respiratoires à long terme de l'exposition à des agents sensibilisants au travail. Les chercheurs de l'Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal ont réalisé le suivi de cohortes d'apprentis en pâtisserie, en hygiène dentaire, en technologie animale, en peinture automobile et en soudage. Pour atteindre son objectif, la chercheuse propose trois projets.

Projet nº 1 : effectuer le suivi de la cohorte de 247 apprentis en soudage, 7-12 ans après la fin de leur formation, tout comme pour les quatre autres cohortes mentionnées ci-dessus qui ont déjà fait l'objet d'un suivi à long terme. Ce projet évaluera les effets dose-réponse (si l'apparition de symptôme respiratoire professionnel ou un déclin anormal de la fonction respiratoire est plus élevée chez les sujets ayant une forte exposition aux fumées de soudage et vice-versa). Projet nº 2 : mettre au point des modèles pronostiques pour prédire la survenue des résultats principaux chez les individus exposés à des agents sensibilisants au travail à l'aide des données provenant des cinq cohortes d'apprentis québécois (i.e. population de développement). Projet nº 3 : évaluer les modèles pronostiques au sein d'une cohorte suisse provenant de la population générale (i.e. population de validation). Dans le cadre du Projet nº 1, les effets dose-réponse sera analysé à l'aide d'une régression logistique. Dans le cadre des

Projets nº 2 et nº 3, des modèles pronostiques seront mis au point et évalués à l'aide de techniques classiques. Projet nº 1 sera la première étude à évaluer les effets respiratoires à long terme de l'exposition aux fumées de soudage. Les modèles pronostiques peuvent prédire quels sont les individus à risque de développer des atteintes respiratoires à long terme et peuvent ainsi faciliter la prévention secondaire.