Mésusage et addiction aux opioïdes chez les patients en douleur chronique: Facteurs de risque et interventions thérapeutiques

 

Marc Olivier Martel

Université McGill

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2018-2019

Malgré les bienfaits potentiels des médicaments opioïdes pour les patients en douleur, l'utilisation de ces médicaments a été accompagnée de problèmes de mésusage, d'addiction, et de surdoses en lien avec les opioïdes. À ce jour, les facteurs contribuant au mésusage et à l'addiction aux opioïdes chez les patients en douleur demeurent peu connus. De nouvelles interventions thérapeutiques se doivent aussi d'être développées afin de prévenir les problèmes d'usage d'opioïdes chez les patients en douleur.

Le premier objectif du programme de recherche est d'examiner les facteurs psychologiques et biologiques contribuant au mésusage et à l'addiction aux opioïdes. Les patients effectueront des procédures en laboratoires, complèteront des journaux (questionnaires) électroniques et des entrevues cliniques à des moments pré-déterminés au cours d'une période de 12 mois.

Le deuxième objectif est d'examiner les détermimants des envies (i.e., « cravings ») envers les médicaments opioïdes. Les patients complèteront des journeaux électroniques et fourniront des échantillons de salive, à la maison, pendant 10 journées consécutives. Nous examinerons l'influence des facteurs psychologiques et neuroendocriniens (i.e., hormonaux) sur l'envie des patients envers les opioïdes.

Le troisième objectif est d'examiner l'efficacité d'une intervention thérapeutique, administrée via une application pour téléphone intelligent, afin de réduire l'incidence du mésusage et d'addiction aux opioïdes chez les patients à « haut-risque » étant prescrits des opioïdes pour la douleur. Ce traitement visera à aider les patients à contrôler le stress, les émotions négatives, ainsi que les envies envers les opioïdes. Les patients seront aussi motivés de s'abstenir d'effectuer un mésusage de leurs médicaments opioïdes.

Les résultats du programme de recherche seront innovateurs et auront des impacts directs pour les cliniciens impliqués dans la gestion de la douleur. Nos résultats pourraient aussi ultimement aider à réduire les taux de mésusage et d'addiction aux opioïdes chez les patients en douleur étant prescrits des médicaments opioïdes.