Médecine de précision pour le cancer du sein triple-négatif

 

Saima Hassan

Centre hospitalier de l'Université de Montréal [CHUM]

 

Domaine : cancer

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2018-2019

Partenaire :

Fondation du cancer du sein du Québec

Les patientes avec le cancer du sein triple-négatif a une survie plus faible que les autres sous-types de cancer du sein. Les patients atteints d'un cancer du sein triple-négatif, qui se caractérise par l'absence d'expression de deux récepteurs hormonaux et d'un récepteur de facteur de croissance, pourraient bénéficier d'un traitement ciblant des aberrations moléculaires spécifiques pouvant améliorer l'efficacité et diminuer la toxicité en comparaison avec la chimiothérapie. Mon programme se concentre sur une famille d'agents thérapeutiques ciblés qui affectent les mécanismes de réparation et de dommage à l'ADN, soit les inhibiteurs de PARP.  

Mon programme se concentre sur deux objectifs principaux, soit comment utiliser les inhibiteurs de PARP en association avec d'autres thérapies, et comment sélectionner les patients atteints de cancer du sein qui répondront le mieux aux inhibiteurs de PARP. J'évaluerai différentes stratégies de séquençage d'un inhibiteur de PARP en combinaison avec une chimiothérapie causant des dommages à l'ADN, soit le carboplatine, pour déterminer leur impact sur la propagation du cancer aux organes distaux et leur toxicité. Mon deuxième objectif vise à déterminer le rôle des facteurs prédictifs de réponse à la thérapie anti-PARP basé sur le génétique et l'imagerie cellulaire en utilisant les tissus de patients qui seront implantés chez la souris.

J'ai déjà identifié une signature génétique de 63 gènes qui prédit la réponse à un inhibiteur de PARP. J'examinerai ensuite le potentiel prédictif de notre signature génétique au moyen d'échantillons de tumeurs de différentes cohortes de patients en utilisant des programmes informatiques sophistiqués. En outre, je quantifierai les groupes de biomarqueurs protéiques des bris d'ADN qui seront visualisés à l'aide d'un microscope fluorescent à haute résolution. L'objectif principal de mon programme est d'améliorer l'approche thérapeutique des patients atteints d'un cancer du sein triple-négatif, en sélectionnant les patients qui répondront le mieux à l'inhibition de PARP.