Mécanismes moléculaires orchestrant la polarité épithéliale

 

Patrick Laprise

Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval

 

Domaine : cancer

Programme chercheurs-boursiers - Senior

Concours 2017-2018

Les cellules épithéliales couvrent la surface du corps et tapissent les cavités internes des organes. Ces cellules transportent des molécules pour déterminer la composition des compartiments de l'organisme. Cette fonction dépend de la distribution asymétrique de différentes composantes cellulaires, une organisation tridimensionnelle nommée polarité épithéliale. L'architecture polarisée des cellules épithéliales est aussi requise pour l'homéostasie des épithéliums.

En effet, la perte de polarité participe à la progression de nombreux cancers. CRB3 est une protéine nécessaire à la polarité épithéliale capable de restreindre la croissance tumorale. Nous avons récemment démontré que CRB3 remplie cette fonction en inhibant la fonction de protéines qui favorisent la multiplication des cellules cancéreuses et leur dissémination dans l'organisme (formation de métastases). Notre but est de caractériser de façon détaillée comment CRB3 agit sur ces protéines pro-cancer, car cela nous permettra d'élaborer des médicaments qui miment l'activité de CRB3 pour ainsi combattre le cancer.