Mécanismes moléculaires de la division cellulaire

 

Gilles Hickson

Centre de recherche du CHU Ste-Justine

 

Domaine : cancer

Programme chercheurs-boursiers - Junior 2

Concours 2014-2015

Notre objectif global est de comprendre les mécanismes moléculaires de la division cellulaire, en particulier la phase finale, la cytocinèse, qui partitionne physiquement une cellule en deux. Nous travaillons à la fois pour avancer la science fondamentale, mais aussi pour identifier des cibles potentielles pour les thérapies anti-cancéreuses. Les erreurs dans la cytocinèse mènent à des anomalies génomiques caractéristiques du cancer. Les mécanismes de la cytocinèse doivent être extrêmement robustes afin de s'assurer que le nombre immense de divisions cellulaires qui se produisent tous les jours de nos vies se terminent avec succès. Des redondances parmi le processus garantissent la fidélité, mais rendent la tâche de déchiffrer les mécanismes moléculaires plus difficile. Mais, ceci représente un objectif important pour la biologie cellulaire et pour la médecine.

La cytocinèse se fait par étapes. Tout d'abord, un anneau contractile (AC) s'assemble dessous la membrane de la cellule pour la pincer physiquement en deux. Deuxièmement, un pont stable, le midbody, se forme entre les deux cellules. Enfin, le pont est rompu. La cytocinèse est si fondamentale à la vie que l'évolution a conservé la machinerie cellulaire qui la contrôle. Même si nous connaissons l'identité des éléments clés de la machinerie, nous ne comprenons pas comment ces éléments interagissent dans l'espace et le temps pour effectuer le processus. Nous exploitons les avantages de la mouche, Drosophila melanogaster, comme système génétique.

Nous observons les divisions de cellules par la microscopie à haute résolution et à temps réel. Nous cherchons à comprendre précisément comment le AC devient le midbody. Nous visons également à tester la façon dont les gènes impliqués dans ce processus se comportent dans des cellules cancéreuses humaines. Nos travaux éclairciront les mécanismes fondamentaux de la division cellulaire et serviront à identifier de nouvelles cibles potentielles pour les médicaments contre le cancer.