Manipuler le microbiote intestinal pour augmenter l'efficacité de l'immunothérapie du cancer

 

Bertrand Routy

Centre hospitalier de l'Université de Montréal [CHUM]

 

Domaine : cancer

Programme Chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 1

Concours 2019-2020

L'immunothérapie représente une avancée majeure dans le traitement du cancer. Plusieurs études montrent que le système immunitaire des patients atteints de cancer est altéré et très affaibli. Ainsi, il n'est plus capable de s'attaquer aux cellules cancéreuses. Les inhibiteurs de points de contrôles immunitaires (ICI) sont une nouvelle classe d'immunothérapie qui réactivent le système immunitaire pour détruire les cellules cancéreuses et augmentent ainsi de façon très significative les chances de survie des patients atteints de différents types de cancer. Cependant, malgré l'efficacité de ces molécules, 70% des patients voient leur cancer progresser. Il est donc primordial de développer des outils capables de prédire (biomarqueurs) la réponse des traitements aux ICI et d'améliorer leur efficacité clinique.

De manière inattendue, nous avons participé à montrer que le microbiote intestinal (composé par les milliards de bactéries peuplant notre tube digestif) influence la réponse clinique des patients atteints d'un cancer du poumon et du rein traités par les ICI. Nous avons démontré que les antibiotiques ont un effet délétère sur la réponse clinique des patients. De plus, nous avons identifié des patients avec un microbiote favorable caractérisé par une grande diversité bactérienne et une forte abondance de la bactérie Akkermansia muciniphila corrélant avec une meilleure réponse à l'immunothérapie et se traduisant par une meilleure réponse clinique.    

Le présent projet de recherche qui s'effectuera au CRCHUM (Montréal) a pour but de valider le rôle du microbiote comme nouveau biomarqueur pour les patients atteints de cancer du poumon et de cancer du rein traités avec des ICI. De plus, notre objectif est de mieux comprendre le mécanisme par lequel le microbiote intestinal peut influencer les bactéries et l'immunité présentes dans la tumeur. Notre ultime but est de modifier favorablement le microbiote intestinal de nos patients afin d'augmenter la réponse des ICI.