Les trajectoires de recherche d'aide et les délais avant l'obtention de services en santé mentale chez les jeunes : une approche méthodologique mixte

 

Kathleen MacDonald

Université McGill

 

Domaine : services de santé

Programme : Formation de doctorat

Concours 2017-2018

Partenaire:

Unité SOUTIEN du Québec (Stratégie de recherche axée sur le patient)

La grande majorité des problèmes de santé mentale débute avant l'âge de 25 ans. Malgré le fait que les troubles mentaux représentent la principale cause d'hospitalisations et de maladies dans ce groupe d'âge, ces jeunes doivent souvent affronter de longs délais avant l'obtention des soins et services dont ils ont grandement besoin. Ces retards sont souvent causés par des listes d'attente prolongées, ou par le fait d'avoir à consulter plusieurs professionnels pendant leur trajectoire de recherche d'aide, avant de recevoir le bon traitement.

Ces délais ont souvent des impacts négatifs considérables sur les jeunes et leurs familles. Mon étude examinera donc les trajectoires d'accès aux  services en santé mentale pour les jeunes âgés de 11-25 ans, et les délais avant de recevoir un traitement. Mon site de recherche est le service de santé mentale ACCESS Dorval-Lachine-Lasalle, un des 12 sites participant au projet de recherche ACCESS Esprits Ouvert, une initiative de Stratégie de Recherche Axée sur le Patient (SRAP). Mon étude est un projet de méthodes mixtes qui va joindre des données quantitatives (le nombre et les types de contacts établis avant l'obtention de services, le délai d'attente) et des données qualitatives (entrevues avec jeunes et familles afin de mieux comprendre leurs démarches et expériences de recherche d'aide).

De plus, je vais étudier les caractéristiques (e.g, statut socio-économique, avoir un médecin de famille) qui peuvent prédire ces trajectoires et ces délais.  Au cours des dernières années, il y a eu une grande volonté d'améliorer la prestation des services en santé mentale pour les jeunes. Mon projet pourra informer des recommandations pour le développement de services, afin de réduire les délais de traitement actuellement vécus par les jeunes, et de garantir un accès rapide aux services en santé mentale.