Les réseaux d'interactions moléculaires dans les états de pluripotence différents

 

Samer Hussein

Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval

 

Domaine : cancer

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2017-2018

Durant le développement embryonnaire humain, les cellules se comportent comme des blocs de construction, qui étonnement, parviennent à s'assembler de façon très organisée et bien contrôlée afin de construire le corps humain.  Au cours de ce processus, nous pouvons comparer les cellules à des blocs de construction qui agissent comme les fondations obtenues à partir d'interactions complexes entre des protéines, l'ADN et l'ARN. Ces fondations déterminent si une cellule deviendra une cellule sanguine, neurale, une cellule de peau ou tout autre type de cellules qui formera le corps humain. Le premier type de cellule qui peut être isolé, cultivé et étudié est la cellule souche embryonnaire.

La présente étude a pour objectif de comprendre comment le destin des cellules souches embryonnaires change pendant cette phase précoce de développement et les mécanismes qui contrôlent ces changements. De façon plus spécifique, nous cherchons à comprendre de quelle manière nous pouvons obtenir une cellule embryonnaire normale, en se concentrant sur les interactions entre l'ARN et les protéines, qui ultimement permettra au corps de se développer normalement.

Nous croyons que notre travail aura une incidence sur les décisions prises par les premières cellules qui permettront un développement embryonnaire normal. Enfin, il est important de mentionner que nos recherches vont surtout contribuer à jeter un regard nouveau sur l'origine et la progression des maladies développementales et du cancer.