Les médiateurs pro-résolution de l'inflammation: une nouvelle stratégie thérapeutique pour le traitement de la dystrophie musculaire de Duchenne

 

Nicolas Dumont

Centre de recherche du CHU Sainte-Justine

 

Domaine :  appareil locomoteur et arthrite

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2017-2018

La dystrophie musculaire de Duchenne est un maladie grave caractérisée par la fonte graduelle et irréversible du tissu musculaire. Cette maladie est causée par une mutation dans le gène de la dystrophine qui entraine la fragilité des fibres musculaires. Nous avons récemment démontré que la maladie affecte également les cellules souches musculaires, qui sont responsable de la guérison des muscles. De plus, la présence d'une réaction inflammatoire chronique dans les muscles dystrophiques a également un effet néfaste sur la guérison. Ainsi, la progression de la dystrophie musculaire de Duchenne n'est pas seulement due à la trop grande fragilité des fibres musculaires, mais également à la capacité de guérison du muscle qui est diminuée à cause des défauts dans l'activité des cellules souches musculaires.

Jusqu'à ce jour, il n'y a pas de traitement efficace pour la dystrophie musculaire de Duchenne. Les glucocorticoïdes sont les seuls médicaments qui peuvent diminuer, partiellement et temporairement, la progression de la maladie grâce à leur effet anti-inflammatoire. Cependant, leurs effets thérapeutiques sont limités et ils ont également plusieurs effets secondaires néfastes, entre autres, ils diminuent la capacité de régénération des cellules souches musculaires. Ainsi, le développement d'un nouveau médicament, ayant un effet anti-inflammatoire tout en stimulant l'activité des cellules souches musculaires, a un grand potentiel thérapeutique comparativement aux traitements conventionnels pour la dystrophie musculaire de Duchenne. Notre programme de recherche étudie une nouvelle classe de molécules, les médiateurs lipidiques pro-résolution, pour le traitement de la dystrophie musculaire de Duchenne.

Les médiateurs pro-résolution ont une puissante capacité de diminuer la réaction inflammatoire tout en stimulant l'activité des cellules souches musculaires. Ainsi, les médiateurs pro-résolution pourraient préserver la fonction musculaire des patients dystrophiques, améliorer leur qualité de vie et, ultimement, transformer cette maladie dégénérative mortelle en une condition contrôlée.