Les mécanismes neuronaux impliqués dans les réponses comportementales reliées aux émotions dans les conditions normales et pathologiques

 

Christophe Proulx

Université Laval

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2018-2019

Les maladies mentales, comme la dépression majeure récidivante, représentent l'un des principaux problèmes de santé au Canada. Une personne sur cinq vit avec un trouble de santé mentale au Canada, condition qui mène très souvent au suicide. En plus d'avoir un impact dévastateur sur la qualité de vie, il est estimé que les coûts reliés aux maladies mentales s'élèvent à plus de 50 milliards de dollars chaque année au Canada. Les personnes qui souffrent de dépression ont de la difficulté à ressentir des émotions positives, des problèmes de concentration, des sentiments exagérés d'impuissance et de désespoir et des pensées suicidaires. Ces symptômes s'expliquent par le fait que la transmission, au cerveau, de signaux reliés aux émotions se font de façon anormale. Ces signaux sont générés par l'interaction de divers noyaux du système limbique, notre cerveau émotif. Lorsque des éléments négatifs surviennent, comme le stress, la transmission de ces signaux devient inappropriée et mène à divers déficits cognitifs et comportementaux.

Mon groupe de recherche utilise des outils à la fine pointe de la technologie afin de mesurer et de manipuler précisément, chez les rongeurs, l'activité d'ensembles de neurones spécifiques entre les noyaux du système limbique. Ces manipulations, lorsque conjuguées avec des mesures de réponses comportementales, nous permettent de disséquer précisément comment le cerveau traite les émotions et de révéler les dysfonctions cellulaires et moléculaires responsables des déficits cognitifs et comportementaux associés aux troubles mentaux. À long terme, nos travaux permettront de développer de nouvelles approches thérapeutiques pour permettre de renverser ces symptômes chez les personnes souffrant de maladies mentales.