Les maladies pulmonaires chroniques chez les patients vivant avec le VIH: les mécanismes responsables et les cibles potentielles d'intervention

 

Cecilia Costiniuk

Centre universitaire de santé McGill [CUSM]

 

Domaine : maladies infectieuses et immunitaires

Programme chercheurs-boursiers-cliniciens - Junior 1

Concours 2017-2018

Les personnes vivant avec le VIH (PVVIH) souffrent plus souvent de symptômes respiratoires et de maladies pulmonaires chroniques que les personnes sans le VIH. La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) est une maladie inflammatoire où il y a de la difficulté à expirer l'air. La consommation du marijuana est presque 4x plus commun chez les PVVIH en comparaison avec les personnes qui ne sont pas infectées par le VIH.  Par contre, on ne sait pas s'il y a un lien entre la consommation de marijuana et les symptômes respiratoires, la MPOC ou la fonction des petites voies aériennes chez les PVVIH. D'autres facteurs, comme  l'inflammation reliée au VIH lui-même, peuvent également être associés aux maladies pulmonaires chroniques, malgré le fait que cela n'a jamais été étudié auparavant

Le premier projet consiste d'obtenir des informations sur la consommation du marijuana et des facteurs de risque pour les maladies pulmonaires. Les bénévolents vont completer une variété d'examens pulmonaires (la capacité de diffusion pour le monoxide de carbone, tests de la fonction pulmonaire, oscillométrie) pour déterminer si la comsommation de marijuana est reliée aux symptômes respiratoires, la MPOC ou la dysfonction des petites voies aériennes.

Dans le deuxième projet, les bénévolents vivant avec le VIH et 1) attaint par la MPOC et 2) sans la MPOC subiront une "bronchoscopie"(une procédure où un télescope est mis dans la gorge pour qu'on puisse examiner les poumons). Nous allons déterminer s'il y a une association entre les quantités de VIH et d'inflammation dans les poumons et les resultats de spirométrie.

Ces résultats nous permettront de mieux comprendre les facteurs de risque pour les maladies pulmonaires chez les PVVIH. Ces données et vont  aussi informer la recherche et les soins des patients dans le futur.