Le traitement de la sarcopénie et son impact sur les résultats des patients fragiles ayant subi une intervention cardiaque

 

Jonathan Afilalo

Hôpital général juif

 

Domaine : Santé circulatoire et respiratoire

Programme chercheurs-boursiers cliniciens - Junior 2

Concours 2016-2017

Le vieillissement de la population a redéfini le domaine des maladies cardiaques, passant de soins axés sur la maladie d'un système unique vers des soins multidimensionnels axés sur le patient. La fragilité, un syndrome se manifestant surtout chez les personnes âgées, est au cœur du modèle de soins axés sur le patient car il reflète les réserves de chaque patient et la résilience à des évènements stressants comme la chirurgie. Ma recherche a démontré que les patients fragiles souffrent d'un risque accru par 3 fois de la mort, de complications et de perte de forme physique suivant une chirurgie cardiaque.

Cependant, les outils pour mesurer la fragilité sont limités par une faible spécificité chez les patients hospitalisés et l'ambigüité de leurs impacte envers le traitement - ce qui est un obstacle majeur qui a étouffé l'avancement des stratégies thérapeutiques. La solution que je propose est d'utiliser un autre marqueur pour mesurer la fragilité qui a le potentiel d'être traité dans la pratique clinique, à savoir - la sarcopénie. La sarcopénie, « le substrat biologique de la fragilité », est la perte de masse musculaire et de force liée au vieillissement. Différents critères existent pour la définir ; cependant, ceux-ci n'ont pas été évalués de manière adéquate chez les patients atteints de maladies cardiaques.

Ainsi, je vais comparer l'exactitude et la valeur pronostique des différents critères pour déterminer comment nous devrions diagnostiquer la sarcopénie chez les patients cardiaques. Ensuite, je vais identifier les patients qui sont référés à la chirurgie cardiaque et ont une faible force et masse musculaire (sarcopénie) pour tester un traitement ciblé - une boisson protéinée qui a été conçue pour stimuler la synthèse musculaire chez les personnes âgées, l'hypothèse étant que la consommation de celle-ci permettra d'améliorer leur forme physique après la chirurgie cardiaque.