Le rôle des interactions cellulaires et des cellules myoépithéliales dans le développement des glandes mammaires et le cancer du sein

 

Isabelle Plante

Institut national de la recherche scientifique

 

Domaine : cancer

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2015-2016

Partenaire

Fondation du cancer du sein du Québec

Le développement normal des glandes mammaires nécessite des interactions entre les différentes cellules qui composent la glande. Nous savons que des jonctions créées entre les cellules, entre autres des jonctions appelées lacunaires, adhérentes et serrées, participent à ces interactions. La plupart des éléments qui les composent, nommés protéines jonctionnelles, sont également connus. Par contre, les mécanismes par lesquels les protéines jonctionnelles sont mises en place et sont contrôlées demeurent très peu compris.

Le principal objectif de notre programme de recherche est donc de déterminer quels sont ces mécanismes. Pour ce faire, nous utilisons différents modèles qui miment la structure des glandes mammaires en laboratoire. Dans ces modèles, nous modifions les jonctions à l'aide de différents composés afin d'en vérifier les effets sur le développement des glandes mammaires. Il est primordial de comprendre ces mécanismes puisque des changements dans le contrôle des protéines jonctionnelles pourraient mener à un développement anormal des glandes mammaires et accroître le risque de développer un cancer du sein. Comme la majorité du développement des glandes mammaires se déroule au moment de la puberté, il est fort possible que les interactions entre les cellules soient contrôlées, du moins en partie, par des hormones. Dans l'environnement, plusieurs polluants ressemblent à des hormones et agissent comme elles. On appelle ces polluants des perturbateurs endocriniens.

Notre second objectif de recherche est donc de déterminer si une exposition à des perturbateurs endocriniens peut modifier les mécanismes contrôlant la mise en place et la fonction des interactions entre les cellules, et ainsi favoriser le développement de tumeurs du sein. Avec les préoccupations grandissantes de la population sur les effets de l'environnement sur la santé, il est primordial de fournir des réponses éclairées concernant les risques environnementaux associés au développement normal des glandes mammaires et au cancer du sein.