La santé mentale complète : l'activité physique comme outil de promotion et de prévention

 

Paquito Bernard

Université du Québec à Montréal [UQAM]

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2018-2019

L'activité physique est présente dans les déplacements, les loisirs, les tâches quotidiennes, au travail, ce qui permet de l'estimer comme une dose totale réalisée quotidiennement. Un nombre croissant d'études souligne les liens marqués entre activité physique et santé mentale. L'activité physique affecte les deux pôles de la santé mentale : le bien-être et les troubles mentaux. Par exemple, un programme d'activité physique aide les personnes touchées par une dépression ou des troubles schizophréniques dans la gestion de leurs symptômes. Ainsi je souhaite identifier les caractéristiques et les doses d'activité physique qui améliorent la santé mentale des adultes en santé ou malades. Par analogie, lorsqu'on sait qu'un médicament améliore un état de santé, on cherche à identifier la dose ayant les meilleurs effets.

Ainsi, mon programme va 1) identifier les doses d'activité physique les plus associées avec le bien-être des adultes canadiens ; 2) permettre de comprendre ce qui motive les adultes avec une dépression à faire de l'activité physique ; 3) explorer si une dose importante d'activité physique diminue les symptômes et améliore le bien-être des personnes touchées par troubles schizophréniques. Mes recherches permettront d'établir des recommandations précises et d'améliorer la prise en charge des personnes affectées par un trouble mental.