La plasticité synaptique dans les microcircuits néocorticaux / Synaptic Plasticity in Neocortical Microcircuits

 

Per Jesper Sjostrom

Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill

 

Domaine : neurosciences, santé mentale et toxicomanies

Programme Chercheurs-boursiers - Senior

Concours 2018-2019

Les neuroscientifiques croient que l'apprentissage et la mémoire, ainsi que l'ajustement des circuits neuronaux lors du développement, résultent de changements dans les connections synaptiques qui unissent les neurones, un concept connu sous le nom de plasticité synaptique. La façon dont le jeune cerveau se connecte à mesure qu'il grandit et se développe n'est pas encore complètement comprise. Nous étudions donc l'apprentissage et la mémoire dans les cellules des aires visuelles comme model d'apprentissage pour le reste du cerveau. La plasticité synaptique est un phénomène complexe qui varie d'un type de cellule nerveuse à l'autre, parce que différentes cellules ont différentes fonctions. Pour comprendre ces fonctions, nous étudions les formes de plasticité qui caractérisent ces différents types de cellules nerveuses. Les attributs des différentes formes de plasticité synaptique découlent de leurs mécanismes, alors nous étudions ces mécanismes pour comprendre l'apprentissage dans le cerveau.

Par exemple, il devrait être possible d'activer et de bloquer l'apprentissage afin que seule l'information utile soit retenue par le cerveau; nous avons découvert un mécanisme de ce genre. Nous étudions également les conséquences de la plasticité synaptique, tel son rôle dans la formation des connections dans les aires cérébrales visuelles qui nous permettent de voir. La plasticité synaptique joue aussi souvent un rôle quand les choses fonctionnent mal. Par exemple, une lésion soudaine au cerveau peut causer un surplus d'activité dans les cellules nerveuses, ce qui peut―dû à la plasticité―générer l'épilepsie dans un cerveau sain. Élucider le fonctionnement de la plasticité synaptique est donc essentiel pour comprendre les mécanismes du cerveau sain et malade.