La gestion du risque et les processus attentionnels chez les jeunes adultes

 

Isabelle Legault

Université de Montréal

 

Domaine : éducation, savoirs et compétences

Programme d'appui à la recherche pour les enseignants-chercheurs de collège

Concours 2018-2019

Le présent projet vise à évaluer l'association entre les capacités perceptivo-cognitives, un prédicteur des performances sportives, et la gestion du risque chez les jeunes adultes. Il semble impératif que pour bien performer dans une discipline sportive, il faut savoir bien gérer les risques, agir rapidement et avoir de bonnes capacités perceptivo cognitives. Nous savons que les sportifs ont de meilleures capacités perceptivo cognitives que les non-sportifs. À l'aide d'une tâche de poursuite multiple d'objets ou MOT (pour Multiple Object Tracking), qui consiste à suivre simultanément plusieurs objets en mouvement parmi des distracteurs également en mouvement, nous voulons confirmer, dans un premier temps, la supériorité des capacités perceptivo cognitive chez les jeunes sportifs relativement aux non-sportifs. Dans un deuxième temps, les jeunes adultes semblent particulièrement sensibles à la gestion du risque, où la prise de risque est souvent plus importante que dans les étapes de développement subséquentes pourtant, les jeunes sportifs doivent, pour bien performer dans leur discipline, apprendre à bien gérer les risques.

Le test BART (Balloon Analogue Risk Task), nous permettra de mesurer la gestion de risque chez les jeunes sportifs et non sportifs, pour vérifier si une différence est observable entre les deux groupes. Pour terminer, nous allons évaluer si un lien existe entre les capacités perceptivo cognitives et la gestion du risque chez les jeunes adultes.