La génomique cellulaire unique pour démêler les aspects fondamentaux du développement préimplantatoire

 

Sophie Petropoulos

Centre hospitalier de l'Université de Montréal [CHUM]

 

Domaine : santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme Chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2019-2020

Les premières semaines du développement embryonnaire sont les plus critiques du développement humain. Durant cette période, les premières lignées s'établissent. Toutefois, les connaissances fondamentales relatives aux mécanismes conduisant à la ségrégation des lignées restent à découvrir. De plus, il est reconnu que l'environnement a un impact profond et durable sur le processus de développement et l'état de santé de l'enfant. Compte tenu de la dynamique développementale durant cette période, les insultes environnementales peuvent affecter la viabilité de l'embryon, la capacité du blastocyste à s'implanter et la trajectoire développementale des lignées. La sous-fertilité touche un couple sur six et, malgré les avancées PMA, le taux de réussite est de ~25%. Malgré le manque d'évidences qui supportent l'efficacité de ce traitement, les glucocorticoïdes (GCs) sont utilisés comme thérapie adjuvante afin d'accroître les chances de réussites et nous manquons également de preuves scientifiques solides concernant la sureté des thérapies adjuvantes et des additifs. Nous sommes le premier groupe à fournir des évidences scientifiques indiquant que l'embryon est sensible à la programmation du GC.

Nous visons à 1) déterminer les mécanismes sous-jacents de la ségrégation de la lignée et les modifications transcriptionnelles observées, 2) déterminer l'impact à long terme de l'exposition préimplantatoire sur la spécification neuroectodermique et 3) déterminer le nouveau modèle d'étude du développement de l'embryon humain préimplantatoire. Ce travail dégagera un portrait (méthylome et petit ARNc) à résolution monocellulaire du développement humain préimplantatoire, et déterminera le rôle du petit ARNc dans la conduite de la ségrégation de la lignée, éclairant un processus inconnu dans l'embryon humain. Ces études permettront de déterminer le potentiel de programmation de l'exposition préimplantatoire du GC et les données issues de ces études seront importantes pour acquérir des connaissances fondamentales sur le développement précoce et pour améliorer les résultats cliniques du PMA et évaluer la qualité des embryons.