La dépression maternelle et la santé mentale de l'enfant : études des facteurs de vulnérabilité et de protection

 

Catherine Herba

Université de Montréal

 

Domaine : Santé de la mère, des enfants et des adolescents

Programme chercheurs-boursiers - Junior 1

Concours 2012-2013

Selon les statistiques, 30 à 40% des femmes en âge d'avoir des enfants souffrent de dépression. Nous savons également que les enfants exposés à la dépression maternelle sont plus à risque de développer des problèmes émotionnels (anxiété/dépression). Dans l'état actuel des connaissances, nous ne savons cependant pas pourquoi ces enfants sont plus vulnérables et comment ils peuvent être protégés d'un tel risque.

Mes recherches visent à mieux comprendre ces processus par l'entremise de trois projets auxquels mères et enfants participeront. Les deux premiers, usant de données longitudinales acquises depuis la naissance des enfants, examineront particulièrement pourquoi et comment la fréquentation des services de garde peut être un facteur protecteur à long terme pour les enfants de mères dépressives. Le troisième projet portera sur un risque familial connexe pour l'enfant, soit celui lié au fait d'avoir un frère ou une soeur adolescent souffrant de dépression. Les projets 1 et 3 utiliseront des tâches informatisées. J'examinerai si les enfants/adolescents à risque sont plus attentifs aux expressions négatives et moins aux expressions positives puisque ce type de biais peut contribuer à la survenue de troubles émotionnels.

Une meilleure connaissance de la manière dont les enfants/adolescents traitent les informations émotionnelles, jumelée à des données détaillées sur la dépression maternelle et sur la fréquentation de services de garde, nous permettra de clarifier pourquoi et comment ces jeunes à risque, développent des troubles émotionnels. Mes résultats auront des implications autant au niveau clinique qu'au niveau des politiques sociales qui touchent plusieurs familles canadiennes.